Une étude indique que le vapotage chez les enfants n'est pas suffisant, mais que certains sont sceptiques

LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE, C'EST DANGEREUX ? (Juin 2019).

Anonim

Selon de nouvelles données gouvernementales, Vaping est resté stable l’année dernière chez les lycéens et a décliné chez les collégiens, mais certains chercheurs sont sceptiques car l’enquête a peut-être manqué une marque en plein essor.

L'enquête menée par les Centers for Disease Control and Prevention ne portait pas spécifiquement sur les cigarettes électroniques Juul, et les recherches suggèrent que certains enfants n'assimilent pas les appareils branchés à d'autres types de cigarettes électroniques.

Compte tenu de cette omission et de la montée en flèche des ventes du Juul l’année dernière, l’enquête pourrait manquer une grande partie de ce qui se passe, a déclaré Jidong Huang, chercheur à la Georgia State University.

Les cigarettes électroniques sont des appareils alimentés par piles qui fournissent aux utilisateurs des bouffées d'aérosols contenant généralement de la nicotine, et parfois des arômes tels que des fruits, de la menthe ou du chocolat. Ils sont généralement considérés comme une alternative moins dangereuse aux cigarettes ordinaires, mais les responsables de la santé ont averti que la nicotine est nocive pour le développement des cerveaux.

La nouvelle étude du CDC est basée sur un questionnaire rempli annuellement par environ 20 000 élèves de la 6 e à la 12 e année. L'étude portait sur les «utilisateurs actuels», définis comme des enfants ayant déclaré avoir consommé du tabac au cours des 30 derniers jours.

L'enquête du CDC et d'autres ont montré une baisse générale de l'utilisation des produits du tabac.

Mais le niveau de vapotage a grimpé jusqu'en 2016, année où il y a eu une baisse surprenante et spectaculaire de 16% à 11% des élèves du secondaire. Cela s'est traduit par une baisse du nombre de vapeurs chez les adolescents de 3 millions à 2, 2 millions en un an seulement.

Les experts de l'époque ont attribué le déclin aux avertissements de santé publique, aux restrictions des ventes et à la possibilité que moins d'enfants considèrent les cigarettes électroniques comme étant nouvelles.

La nouvelle étude du CDC, publiée jeudi, a révélé que le vaping au lycée était à peu près au même niveau l’année dernière qu’en 2016, soit environ 11%. Cela se traduit par environ 1 étudiant sur 9, ce qui signifie qu'il est resté le produit le plus utilisé.

La consommation de cigarettes a continué de baisser, quoique légèrement, et l’année dernière, elle s’est retrouvée à égalité avec les cigares pour la deuxième place. C'est la première fois que l'on fume des cigares aussi communément que des cigarettes chez les enfants.

Parmi les collégiens, environ 1 sur 30 ont déclaré l’année dernière qu’ils avaient récemment C'était une diminution par rapport à l'année précédente, alors que le chiffre était d'environ 1 sur 23.

Brian King, qui supervise les enquêtes sur le tabac de la CDC, a déclaré qu'il pensait que l'enquête permettait de détecter une proportion importante d'enfants qui utilisent des cigarettes électroniques Juul, mais il a reconnu qu'il pourrait y avoir "une sous-estimation". Il a déclaré qu'il était prévu d'ajouter des questions sur Juul, mais celles-ci ne paraîtront probablement pas avant le sondage de l'année prochaine.

Des projets similaires sont en cours pour une enquête annuelle de l’Université du Michigan sur le tabagisme chez les adolescents, a déclaré Richard Miech, qui dirige cette étude. Parce que les enfants ne sont pas actuellement interrogés spécifiquement sur Juul, les chercheurs ne peuvent pas dire avec certitude si le vapotage augmente ou diminue, a-t-il déclaré.

Les cigarettes électroniques Juul ont été mises sur le marché en 2015. Elles ressemblent à des clés USB, peuvent être rechargées dans des ports USB et ont des cartouches préremplies contenant de la nicotine. Ils offrent également des saveurs adaptées aux enfants comme les fruits et les crèmes brulées, et les adolescents peuvent les fumer discrètement, même en classe.

L'année dernière, Juul est devenue la marque de cigarettes électroniques la plus vendue, avec plus de 650 millions de dollars de ventes au détail. Cela est dû au moins en partie à un marketing agressif via Instagram et d'autres médias sociaux, a noté M. Huang dans un article récent dans la revue Tobacco Control.

Plus de données sont nécessaires pour connaître la part de ces ventes pour les enfants, a-t-il déclaré lors d'une interview.

"Mais en regardant les données sur les ventes, je pense qu'il est difficile de dire que l'utilisation des cigarettes électroniques chez les adolescents est stable ou en baisse", a-t-il déclaré.

La Food and Drug Administration des États-Unis a ciblé Juul. En avril, l'agence a lancé des avertissements aux détaillants concernant les ventes aux enfants. La FDA a également demandé au fabricant, Juul Labs de San Francisco, de remettre des documents sur la conception et le marketing des appareils.

Juul Labs a déclaré qu'il essayait de lutter contre l'utilisation de ses produits par les adolescents. Les responsables de la société ont annoncé cette semaine qu'ils lancent une nouvelle campagne publicitaire destinée à répondre aux questions des parents sur ces appareils.